Récolte sucrière 2008 - Communiqué 9/10/08

> Récolte sucrière 2008 - Communiqué 9/10/08


CHAMBRE D’AGRICULTURE DE L’ILE MAURICE

 

Estimation de la Production Sucrière 2008

 

La campagne sucrière 2008 a dépassé la barre de 55% de progression à la fin de la semaine dernière.  A ce rythme, la campagne devrait comme prévu se terminer vers la mi-décembre.  A ce jour, la production sucrière s’élève à 256 000 tonnes provenant de l’usinage de quelques 2,6 millions de tonnes de canne.

 

Les conditions climatiques qui ont prévalu durant le mois d’août n’ont pas été défavorables au développement et à la maturation de la canne.  Le mois de septembre cependant a connu une pluviométrie très excessive (436% de la moyenne à long terme pour septembre) ainsi qu’une amplitude de températures et une radiation solaire inférieures à la normale.  Le résultat direct a été un meilleur rendement à la récolte, avec notamment un ralentissement de la dessiccation de la canne, qui se poursuivra dans les semaines à venir, mais aussi en même temps une richesse fortement affectée à l’usinage.

 

Ainsi, le taux d’extraction cumulée à ce jour se situe à seulement 9,86%, un taux très inférieur à celui de l’année dernière à pareille date, soit 10,14%.  La productivité au champ au niveau des propriétés sucrières s’élève en ce moment à 79,6 tonnes à l’hectare, un chiffre supérieur à celui de l’année dernière à la même date (72,0 tonnes à l’hectare).

 

A l'issue de la troisième réunion du Crop Estimate Coordinating Committee tenue le jeudi 9 octobre 2008, présidée par la Chambre d'Agriculture, l’estimation de la production sucrière de l’année 2008 est maintenue à 460 000 tonnes.  La production de canne est légèrement revue à la hausse, estimée cette fois à environ 4,5 millions de tonnes (contre 4,2 millions en 2007).  Le taux d’extraction attendu ne sera cependant pas meilleur que celui atteint l’année dernière (10,31%).

 

Cette troisième estimation de la récolte est établie selon les observations recueillies à ce jour du Mauritius Sugar Industry Research Institute, des établissements sucriers, du Farmers Service Corporation, du Sugar Insurance Fund Board, de la Mauritius Sugar Authority et du ministère de l'Agro Industrie.  Le résultat final sera toutefois tributaire des conditions climatiques qui prévaudront jusqu'à la fin de la récolte.

 

Le Crop Estimate Coordinating Committee se réunira à nouveau au mois de novembre afin de passer en revue les nouvelles conditions entourant la récolte 2008.

 

 

 

9 octobre 2008